Presses académiques francophones… et PAF !

Les mises en garde existent mais elles ne sont jamais suffisantes, tant l’offre est à priori tentante, voire réconfortante, aujourd’hui, d’être publié. Plus encore que l’on vienne vous chercher !

J’ai donc été contacté, ce matin, pour une publication aux Presses Académiques Francophones, de mon mémoire, en ces termes :

Monsieur Lionel Meinertzhagen,

Êtes-vous bien l’auteur de l’ouvrage intitulé « Quelles alternatives le numérique offre-t-il à l'écrivant, à l'éditeur, au lecteur et à la bibliothèque? » ?
Il aurait été rédigé à l'Université Libre de Bruxelles en 2009.

Je suis Clara Morin de l’équipe éditoriale des Presses Académiques Francophones.

Votre ouvrage me rappelle plusieurs livres que nous avons publiés à ce sujet. J’ai donc pensé que vous seriez intéressé par la publication et la commercialisation mondiale de cet ouvrage sous forme de livre broché. Nos services sont gratuits pour les auteurs.

Monsieur Lionel Meinertzhagen, accepteriez-vous de recevoir davantage d’informations dans une brochure électronique?

En vous remerciant d’avance.

Bien cordialement,

Clara Morin
Lectorat

Le message parait sérieux mais ce n’est tellement pas en phase avec les pratiques – bien que toujours plus contestables – du monde académique actuel que c’en est absolument pas crédible. Et puis, les premiers résultats sur google sont tous des mises en garde face à la crédibilité scientifique qu’il y a à perdre en se faisant publier par ces grippe-sous.

Voyez par vous-mêmes sur les sites des bibliothèques de l’ULB, celles de Nice, ce blog de recherche, etc.

Enfin, si vous voulez lire mon mémoire, gratuitement, c’est par ici : “Quelles alternatives le numérique offre‐t‐il à l’écrivant, à l’éditeur, au lecteur et à la bibliothèque ?”

(Illustration : Gérald Lubbin, pour Doc en Stock)